Karma Yoga Shop - Blog

Les 5 règles de l’Amour selon Bouddha

Voici 5 réflexions de Bouddha sur le thème de l’amour qui ont le pouvoir de changer votre vie si vous prenez le temps d’y réfléchir et d’intégrer ces concepts dans votre vie.

Attention ! Certains d’entre-eux vont à l’opposé de ce que nous avons appris et risquent de chambouler vos croyances…

Par conséquent, cela risque de réveiller en vous votre « bouclier intérieur ». C’est votre égo qui tente de vous protéger du changement qui vous fait peur.

Si c’est le cas, nous vous proposons de jouer à un jeu très simple : prenez un temps d’arrêt, puis essayez de comprendre la profondeur de ces concepts et essayez d’imaginer votre vie telle qu’elle serait si vous adoptiez l’un de ces concepts.

Cela vous permettra d’en faire l’expérience virtuelle et de décider si c’est un concept qui pourrait vous servir ou pas.

C’est parti !

1 – « Si vous aimiez vraiment, vous ne pourriez jamais faire de mal à votre partenaire. »

bouddha citations amour

La première étape pour vraiment trouver l’amour consiste à reconnaître que vous devez d’abord vous aimer vous-même et vous sentir complet ou « un » avec vous-même. En faisant cela, vous aurez alors une base solide pour créer un lien durable et sain avec une autre personne.

Dans ces conditions, vous vous ouvrez alors à la possibilité d’être pleinement présent pour cette personne. Chose difficile à faire lorsque vous vivez dans un état de manque, car vous essayerez alors tant bien que mal de vous « compléter » par le biais de cette personne.

Si vous vous sentez complet ou « un », alors vous avez appris à vous traiter avec honneur, affection et vous avez reconnu votre valeur en tant qu’être spirituel. Dans ces conditions, vous avez naturellement envie de traiter votre partenaire avec le même égard, car ayant reconnu chez vous votre être divin, vous le reconnaissez également chez votre partenaire.

2 – “Aime le monde entier comme une mère aime son enfant.”

en 2004 un australien lança la mode du Free hug : calin gratuit

En 2004 un Australien lança la mode du Free Hug : Offrir un câlin gratuit à toute personne croisant son chemin dans la rue.

Ce n’est pas une personne ou une famille qui mérite notre amour, mais le monde entier. Une partie du problème que nous avons dans le monde d’aujourd’hui est le concept de la famille, c’est-à-dire «Nous quatre et pas plus».

Les gens pensent que seule leur famille vaut leur temps et leurs efforts. Mais imaginez ce qui se passerait si nous considérions le monde entier comme notre famille ?

En fait, l’humanité est encore loin de ce niveau de conscience, mais si nous l’avions, alors tout serait différent, car nous ne considérions plus les autres comme étant des « ennemis », mais comme des membres de la famille et tous les gens s’aideraient naturellement.

3 – « Quels que soient les mots que nous prononçons, ils devraient être choisis avec soin, car les gens les entendront et seront influencés pour le meilleur ou pour le pire. »

prenez-vous soin de choisir les mots adéquates quand vous parlez à votre partenaire ?

Les mots ont bel et bien du pouvoir. En fait il est vraiment facile de modifier l’humeur de quelqu’un avec quelques mots, surtout quand il s’agit de proches qui sont bien plus sensibles à nos remarques.

Dire des choses négatives ou nuisibles aux autres peut sérieusement nuire à notre relation avec eux et à notre capacité à créer un lien fort. En fait, en faisant cela, vous allez sur le long terme les programmer à avoir une mauvaise image d’eux même, quand la majorité du temps, ce n’est que votre opinion et non des faits !

Mais il y a plus important encore…

Tout ce que vous pensez négativement vous atteint d’abord avant d’atteindre les autres.

Eh oui, lorsque vous êtes en colère par exemple, vous vivez cette colère d’abord. Vous tentez alors de vous en débarrasser en l’exprimant. En couple, vous aurez tendance à faire des reproches ou à critiquer votre partenaire. Mais au final, la colère vous consume d’abord et toujours en premier.

En effet, en raison de la loi de l’attraction et des effets biologiques des pensées sur votre corps, vous vous heurtez vous-même.

Prenez la responsabilité de tout ce qui vous arrive dans votre vie, prenez la responsabilité de vos pensées et de vos émotions. En faisant cela, vous serez capable tout d’abord de devenir conscient de vos pensées négatives et de vos émotions lourdes.

Ensuite, vous pourrez comprendre quel est la source de ces pensées et émotions, peut-être que vous vous rendrez compte que ce n’est pas l’autre personne qui vous met en colère, mais votre propre irritabilité qui est présente parce que vous ne vous êtes pas écouté, respecté, à un moment donné (en travaillant trop tard par exemple).

Il vous sera donc beaucoup plus facile avec cet état d’esprit de ne pas réagir à cause de vos émotions, mais de choisir d’agir consciemment.

4 – «La haine ne cesse jamais par la haine. La haine cesse par l’amour. C’est une loi inaltérable. « 

J’ai vu la scène d’humanité la plus belle dans le train. Un homme d’1m80 souffrant de toxicomanie et/ou de problèmes de santé mentale se montrait très agressif dans le bus avec des mouvements erratiques, des jurons, des cris, etc.

Tout le monde étant effrayé, cette femme de soixante-dix ans lui tendit la main, le tenant fermement jusqu’à ce qu’il se calme, s’assit silencieusement, avec les larmes aux yeux.

J’ai parlé à cette femme après cet incident et elle m’a simplement dit: « Je suis une mère et il avait besoin de quelqu’un pour le toucher. » Et elle a commencé à pleurer. Ne craignez pas et ne jugez pas l’étranger dans le bus : la vie n’offre pas le même bien-être et le même parcours de vie à chacun..

Si vous vous trouvez dans une situation où quelqu’un dit quelque chose de blessant ou de préjudiciable, souvenez-vous qu’il y a toujours un moyen de choisir notre réaction plutôt que de la subir. Il y a toujours un choix à faire, mais la question est celle-ci : allez-vous réagir de manière automatique à cette phrase blessante ou alors prendrez-vous un pas de recul afin de choisir comment répondre ?

Quand vous êtes en relation, vous avez toujours la possibilité, même si la situation est tendue, de choisir la posture ou l’attitude de l’amour plutôt que de la haine. Si vous souhaitez améliorer votre relation, mieux vaut opter pour la première solution. De cette manière, cela permettra à votre partenaire de s’y placer également.

Qui plus est, être dans une posture de haine ne fait qu’attiser la haine et la violence car vous vibrez la fréquence de la haine. Par la loi de l’attraction vous attirez encore plus de circonstances, situations et personnes correspondant à cette haine. Autrement dit il sera difficile de trouver une entente ou une solution dans cet état.

C’est pourquoi il est si important de prendre la responsabilité de ses pensées et ses émotions tout comme certains prennent la responsabilité des aliments qu’ils consomment et décident de devenir vegan, végétarien ou de ne manger que des aliments bio.

Et vous, que décidez-vous ? Continuerez-vous de manger de la négativité ou voulez-vous faire ce qu’il faut pour rayonner l’amour ?

Vous êtes capable de créer l’état émotionnel que vous souhaitez simplement par vos pensées. Quel choix ferez-vous sur une base quotidienne ?

5 – « Le bonheur ne viendra jamais à ceux qui ne parviennent pas à apprécier ce qu’ils ont déjà. »

la majorité des gens manquent cruellement de gratitude, et vous ?

L’une des choses les plus courantes que je constate dans les relations est qu’un des partenaires, ou les deux, regarde autour de lui pour voir si l’herbe est plus verte de l’autre côté.

Il y a un désir constant de voir s’ils peuvent obtenir quelque chose de mieux. Autrement dit, ils ne savent pas reconnaitre ce qu’ils ont déjà et sont uniquement focalisé sur ce qu’ils n’ont pas ou ne va pas, ce qui les poussent à « vouloir avoir mieux ».

En bref : ces personnes ne sont pas vraiment engagées.

Ne pas avoir de gratitude pour quelqu’un dans votre vie peut vraiment ruiner la relation. Si vous êtes si bon pour critiquer ce qui ne va pas dans votre relation, vous devriez être au moins aussi bon à reconnaître ce qui est bien. Apprenez donc à reconnaître ce qu’il y a de bon dans votre relation et chez l’autre. Vous verrez, cela fait des miracles. 🙂

Qu’avez-vous pensé de ces 5 règles de l’Amour ? Vous ont-elles inspiré ou vous ont-elles donné envie que vos proches les lisent également ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à partager cet article !

5 commentaires

  • J’ai aimé les exemples concrets accompagnant cet article dédié à l’Élément du Feu tel que je le connais (Ayurvéda et technique de soin en Polarité).
    En effet les qualités de ce même Élément sont : le lâcher-prise, le pardon et surtout l’Amour, et c’est cette énergie qui guérit.
    Le déséquilibre de cet Élément est reconnaissable par les frustrations (des plus petites aux plus grandes) qui grandissent en Colère puis en Haine lorsqu’elles sont mises de côté, niées… toute une question d’intensité dans ces émotions lorsque l’action juste n’a pas été posée, dont lâcher-prise, pardon et Amour.
    D’après moi c’est l’Élément le plus difficile à gérer et aussi le plus libérateur et transformateur pour tous les humains de notre belle planète.

  • Le monde de Bouddha était de 25 km autour de lui. Il mangeait des produits cultiver dans ces 25 km et il y avait des informations du cercle de 25 km.
    Nous on mange du monde entier, on est informer de la terre entière … il n’y avait pas de chaines d’info, pas de internet, pas des gillets jaunes, pas de Trump, …

    Mais bon pour les 25 km autour de moi ( en Provence) ça marche.

    il y a la règle d’or du yin & yang. Du bon et le mauvais, paix et la guerre, santé et maladie … ça restera toujours en équilibre, ça ce transforme et ça ce déplace

  • J’ai adoré lire ces 5 règles. Je m’efforce au quotidien de les appliquer déjà.. Mais c’est un vrai entraînement, une nou elle façon de voir les choses et d’appréhender la vie avec amour humour et gratitude..

Suivez-nous sur Facebook!

Suivez-nous !

Ne soyez pas timide... Rejoignez la plus grande communauté dédiée à la spiritualité et au développement personnel.