Karma Yoga Shop

La lithothérapie est-elle éthique ?

lithothérapie éthique

Vous questionnez-vous sur l’éthique de la lithothérapie ? Vous demandez-vous si votre intérêt pour les pierres a un impact négatif sur le monde ?

Certains articles en ligne mettent en évidence, à juste titre, la face cachée des cristaux en évoquant notamment les dérives des industries minières… Nous comprenons donc votre perplexité, surtout si vous mettez votre coeur dans la collection et l’utilisation de minéraux à des fins thérapeutiques.

En vérité, le sujet est assez complexe, et il n’existe pas de réponse toute faite à la question “la lithothérapie est-elle éthique ?”.

Il est néanmoins possible de mieux comprendre le phénomène en se renseignant sur ses différentes facettes, et de réajuster ses habitudes en conséquence. Nous tentons ici de vous donner quelques éléments de réponse.

Le côté obscur de l’industrie minière

Il est tout à fait naturel de s’interroger sur les potentiels impacts environnementaux et sociaux de ses cristaux. En tant que féru.e de lithothérapie, animé.e par des valeurs humaines et spirituelles, vous souhaitez connaître les vraies conséquences de votre passion. Une démarche de conscientisation légitime, qui constitue un premier pas vers une consommation plus juste.

Alors, la lithothérapie est-elle éthique ? Pour faire très très court, la réponse est : oui et non. En fait, vous l’aurez deviné, le sujet est épineux, et nécessite un approfondissement pour comprendre ses tenants et aboutissants.

Effectivement, la lithothérapie a son aspect sombre, puisqu’elle est liée plus ou moins directement à d’importantes crises humaines et environnementales. Néanmoins, elle peut aussi être redirigée dans une voie plus responsable. Il s’agit, dans un premier temps, de s’informer !

L’impact environnemental et humain des mines

Appelons un chat un chat… Si la lithothérapie est un sujet controversé, c’est bien parce que les pratiques minières sur lesquelles elle repose ont des conséquences humaines et environnementales désastreuses.

Certaines mines industrielles, d’où sont fréquemment issus nos cristaux favoris, sont en effet détenues par des entreprises aux standards trop faibles. Des compagnies peu soucieuses des conditions de travail de leurs employés, et dont l’activité effrénée cause des dégâts majeurs.

Selon leur filon, elles sont ainsi responsables de la pollution des eaux et des terres, de dommages irréparables causés aux reliefs en raison des techniques d’extraction agressives, et de conditions de travail dangereuses pour les mineurs.

L’impact des mines s’étend même parfois à une plus grande échelle, devenant un vrai problème sociétal. En Birmanie, par exemple, l’exploitation de mines contenant du jade est à l’origine de violents conflits ethniques. Certaines mines en République Démocratique du Congo comptent par ailleurs des enfants de sept ans parmi leurs travailleurs. Toujours au Congo, les activités minières alimentent des réseaux armés qui exercent une pression et une violence constante sur les populations.

Un constat difficile à faire, surtout quand on aspire à un mode de vie humain aux valeurs de paix et de justice.

Cependant, certaines nuances sont à apporter pour avoir une idée plus complète des faits.

En réalité, les responsables directs de ces dégâts ne sont pas les cristaux de lithothérapie en tant que tels. Ces derniers sont plutôt les sous-produits d’activités minières dédiées à l’extraction d’autres matériaux.

Les minerais, principaux responsables des dommages

Habituellement, les pierres et cristaux utilisés en lithothérapie sont en fait recueillis en même temps que les minerais et métaux qui sont la cible première des industries minières.

Ces dernières exploitent notamment les gisements d’or, de cuivre, de tungstène ou encore de tantale, qui entrent dans la composition des ordinateurs et des smartphones. On surnomme d’ailleurs ces matériaux “minerais du conflit”, car leur exploitation alimente les réseaux armés et la violence dans leurs zones d’extraction. Voici une vidéo claire et édifiante sur le sujet :

Les activités minières intensives ne se concentrent donc pas sur la collecte des cristaux de lithothérapie, tout simplement car le marché n’est pas suffisamment rentable. En revanche, la demande en minéraux est assez haute pour que les industries minières les récoltent pour les revendre ensuite en parallèle de leur activité.

Une première information qui permet d’ores et déjà de réfléchir à sa façon de consommer, en se renseignant d’abord sur l’origine des technologies du quotidien. Quelles enseignes privilégiez-vous pour vos ordinateurs et smartphones ? Quelles sont leurs pratiques pour leurs matériaux de base ? Vous pouvez connaître la composition de vos équipements en fonction de la marque ici (consultez notamment le tableau des scores de chaque enseigne).

Et du côté des vendeurs de cristaux ?

Souvent, un manque d’information sur l’origine des minéraux

Sur les sites de revendeurs, on trouve assez difficilement les informations concernant la provenance des cristaux. Ceci n’est pas toujours intentionnel : les fournisseurs ne connaissent eux-mêmes pas systématiquement l’origine de leurs produits.

Souvent, ces derniers ne se procurent pas directement auprès des mines, mais d’intermédiaires, comme des salons commerciaux ou d’autres revendeurs. Il devient alors extrêmement difficile de retracer le parcours de la pierre. D’autant plus que cette dernière passe souvent par des étapes transitoires comme le polissage ou d’autres procédés de transformation.

Retrouver la mine d’origine du cristal est donc une véritable gageure. Un challenge que beaucoup de détaillants, qui par ailleurs vendent plusieurs sortes de cristaux, n’ont pas le temps ou la possibilité de relever. Malgré ces difficultés, les plus engagés s’efforcent de sélectionner pour leurs stocks des sources et des intermédiaires aux pratiques environnementales et humaines éthiques. C’est notamment le cas de Karma Yoga Shop.

Une autre raison à ce manque d’information sur la provenance des minéraux est que certains vendeurs ne souhaitent pas divulguer leurs sources. Il n’est en effet pas évident de trouver des fournisseurs abordables et responsables. Révéler ces informations pourrait faire croître la compétition et donc augmenter les prix des cristaux.

À l’échelle des vendeurs, ces raisons pour expliquer le manque d’information sur leurs produits sont censées. Pourtant, ainsi que nous le mentionnions, certaines initiatives peuvent être prises pour favoriser autant que possible des sources éthiques.

Quelles solutions à l’échelle des distributeurs ?

Idéalement, les vendeurs de cristaux devraient privilégier des exploitations respectant certains standards.

Une mine éthique devrait ainsi garantir à ses employés des conditions de travail décentes, ainsi qu’une protection contre les dangers potentiels liés au travail à la mine. De telles régulations pour protéger les mineurs sont en général établies au niveau du pays, mais ne sont pas nécessairement respectées par toutes les exploitations. Quand c’est possible, un revendeur en minéraux sélectionne donc des mines certifiant leur respect des standards en vigueur.

Une exploitation minière responsable garantira de plus à ses employés un salaire juste. Malheureusement, cette information est là encore rarement disponible. Une option pour les détaillants est donc d’étudier la situation politique, sociale et économique du pays où se trouve la mine. Ceci permet de déterminer si la mine est potentiellement impliquée dans une juste rémunération de ses salariés.

Enfin, pour contribuer à une pratique éthique de la lithothérapie, les vendeurs de cristaux devraient s’intéresser à l’impact environnemental des mines. À différents degrés, toutes les mines ont des effets néfastes sur l’environnement. Il s’agit donc pour un détaillant de déterminer les moins agressives, en examinant notamment leur position géographique, leur taille et le type d’exploitation. Selon ces différents facteurs, le vendeur peut déterminer intuitivement quelles mines causent le moins de dégâts.

Vous l’aurez compris, ces méthodes de sélection reposent principalement sur l’instinct et le bon sens du vendeur, faute d’informations claires sur les mines d’origine. En vérité, la responsabilité d’assurer une bonne éthique humaine et environnementale devrait aussi revenir aux gouvernements. Ces derniers pourraient par exemple assurer que l’importation de pierres destinées à la lithothérapie est limitée aux sources avérées responsables, à l’image du commerce équitable et du bio en alimentation.

lithothérapie éthique

Quelques pistes pour une collection de cristaux plus responsable et une lithothérapie éthique

Ainsi donc, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour le développement d’une lithothérapie éthique. Si la collection et l’utilisation de cristaux n’est pas en soi immorale ou néfaste, certaines sources sont plus respectueuses de l’être humain et de la nature que d’autres.

En tant que consommateur.trice, vous pouvez, vous aussi, peser dans la balance. Avec votre argent, vous avez le pouvoir de voter pour une société plus équitable en faisant des choix informés. Vous pouvez également choisir de modifier légèrement certaines de vos habitudes pour votre collection de minéraux.

Plusieurs options s’offrent à vous, dont :

  • Le troc,
  • La chasse aux cristaux maison,
  • Les enseignes favorisant la transparence et les démarches responsables.

S’informer sur les pratiques de ses enseignes high-tech préférées

Exercez votre pouvoir de consommateur.trice sur l’industrie minière (au sens large) en vous penchant d’abord sur les marques de vos appareils quotidiens.

Comme expliqué précédemment, les principaux responsables des dégâts environnementaux et humains sont les minerais utilisés pour fabriquer les technologies dont nous nous servons chaque jour. Ou plutôt, l’exploitation intensive et constante des ressources par les industries minières, pour la collecte de ces minerais.

Ordinateurs, smartphones, machines à café, jusqu’aux ampoules : toute votre technologie domestique nécessite ces métaux pour fonctionner. Aussi, certaines enseignes s’attachent à se procurer leurs composants auprès de sources responsables. Des sources moins, voire pas du tout impliquées dans un trauma humain ou la destruction des écosystèmes.

Ainsi, ces enseignes font leur possible pour collecter et diffuser les informations nécessaires sur leurs matériaux de base. À titre d’exemple, Intel, HP et Philips figurent parmi les marques les plus impliquées dans cette démarche. Consultez le rapport complet fourni par le projet Enough Project, qui détaille les mesures prises par les différentes marques pour se responsabiliser.

Malheureusement, nous n’avons trouvé qu’une version anglaise de ce rapport, mais vous pouvez déjà vous fier au tableau présenté au début, synthétisant les “scores” de chaque enseigne. Plus le score est élevé, plus la marque est informée et transparente sur l’origine de ses matériaux.

Faire du troc

Voici une option conviviale, économique et à l’éthique infaillible !

Troquez les cristaux dont vous ne vous servez plus contre ceux d’un autre mordu de pierres. Une belle occasion de parler lithothérapie, d’en apprendre davantage sur les propriétés et l’utilisation de vos pierres favorites, et d’échanger sur vos expériences.

En même temps, c’est une démarche 100% responsable, puisque vous remettez en circuit des pierres déjà acquises depuis un certain temps. Vous êtes donc certain.e que votre source est éthique. Aucun dommage humain ou environnemental à déplorer, et une collection de pierres renouvelée !

Assurez-vous juste de nettoyer et recharger vos nouvelles pierres, pour les purifier des énergies de leur précédent détenteur. 😉

Aller chercher ses propres cristaux

C’est probablement l’option la plus amusante et efficace pour une lithothérapie éthique et durable !

Partout aux Etats-Unis, il existe des mines ouvertes aux amateurs, souvent détenues par des particuliers. En échange d’un petit droit d’entrée, on peut partir à la chasse aux minéraux et extraire ses propres exemplaires.

Malheureusement, cette pratique est quasi-inexistante en France. Cependant, pour peu que l’on soit bien informé et équipé, il est aussi possible de trouver de beaux spécimens dans nos régions.

Plusieurs sites en France constituent des sources assez riches en cristaux et pierres semi-précieuses, dont les anciennes mines de minerais à l’abandon des régions montagneuses.

Pour connaître ces sites précisément, n’hésitez pas à consulter des associations de minéralogie, dont vous trouverez une liste ici. Vous pouvez également poser directement la question aux passionnés sur des forums dédiés tels que geoforum.fr.

Lisez aussi cet article détaillé sur les différentes méthodes et la marche à suivre pour bien entreprendre votre propre chasse au trésor !

Et, pour vous donner un avant-goût, voici une vidéo inspirante d’extraction d’améthyste à la main…

Privilégier les fournisseurs transparents et informés

Vous préférerez peut-être passer par un revendeur spécialisé en cristaux et pierres de soin. Ceci, notamment pour bénéficier de ses conseils et connaissances en lithothérapie.

Favorisez dans ce cas ceux qui adoptent une démarche responsable en maintenant le lien et la transparence avec leurs partenaires. Malgré la difficulté que cela représente, certains vendeurs s’efforcent en effet de traiter avec des fournisseurs et des intermédiaires aux méthodes certifiées éthiques.

Ces vendeurs entretiennent un lien étroit avec leurs sous-traitants, en envoyant par exemple des représentants vérifier les conditions de travail des salariés, ainsi que les standards environnementaux en place. Une manière de garantir une certaine intégrité, au moins sur une partie de la chaîne de production.

Pour une lithothérapie éthique, de façon plus générale, sachez que les standards de certains pays sur l’extraction des minerais (et donc des cristaux) sont plus élevés. Privilégiez donc les vendeurs se fournissant notamment au Canada, en Argentine, au Botswana, en Espagne, en Finlande et aux Philippines.

La démarche éthique de Karma Yoga Shop

Pour sa part, Karma Yoga Shop a bien conscience des enjeux humains et environnementaux de la lithothérapie.

Nous cultivons des valeurs humanistes et un désir de participer à un monde plus juste. Nous faisons donc notre possible pour obtenir les informations nécessaires sur nos partenaires. Si toutes les sources de nos pierres ne sont pas encore clairement identifiées lorsque nous travaillons avec un intermédiaire, nous déployons nos efforts dans ce sens.

Ainsi par exemple, nous collaborons étroitement avec un sourceur en Inde, qui s’attèle à vérifier régulièrement les standards humains et environnementaux de nos partenaires. Une membre de notre équipe est Gemmologue et voayage dans le monde entier pour visiter les mines desquelles nos pierres proviennent, afin de vérifier leur qualité ainsi que les conditions de travail des mineurs. De cette manière, nous nous assurons que nos produits ont une origine éthique, où l’homme et la nature sont respectés et protégés.

Par ailleurs, avec la relocalisation d’une partie de notre stock en France, nous serons bientôt en mesure de progresser encore dans cette voie. Une fois ce “déménagement” effectué, nous aurons un meilleur angle de vue sur nos différents modes d’approvisionnement en minéraux. Ceci nous permettra de mieux connaître nos produits et d’étudier plus efficacement leur trajet, de la mine à nos entrepôts.

De façon générale, Karma Yoga Shop souhaite apprendre et évoluer, pour adapter ses méthodes. Ce n’est que de cette manière que nous pourrons apporter une contribution toujours plus constructive et juste au monde.

Nous savons que l’industrie minière sur laquelle repose la lithothérapie a un long chemin à parcourir avant de devenir vraiment équitable et respectueuse. Aussi, nous aspirons à orienter notre activité dans cette direction, et espérons vous entraîner avec nous dans ce processus !

Cet article sur l’éthique de la lithothérapie vous a été utile ? N’hésitez pas à le partager avec vos proches curieux sur le sujet !

4 commentaires

Rejoignez-nous ! 😍

Suivez-nous !

Ne soyez pas timide... Rejoignez la plus grande communauté dédiée à la spiritualité et au développement personnel.