Karma Yoga Shop - Blog

Edgar Cayce, la pierre bleue et la chute de l’Atlantis

Médiums, pierres de soin, Atlantide et une découverte bien étrange…

Avec cette phrase, vous pourriez penser que vous êtes face à un argumentaire de vente pour adhérer à une retraite spirituelle « New Age » et pourtant… ce n’est absolument pas le cas. Ces quatre éléments sont les éléments clés d’une histoire intéressante mettant en scène le célèbre «prophète endormi» alias Edgar Cayce et l’une de ses prédictions…

Commençons par Mr Cayce – Edgar Cayce, né le 18 mars 1877 à Hopkinsville, dans le Kentucky, était un Médium autoproclamé, plus connu sous le nom de « The Sleeping Prophet » soit le « prophète endormi ».

Cayce a publié plus de 14 000 prédictions individuelles sur trois périodes distinctes de sa vie, entre 1877 et sa mort en 1945. Parmi celles-ci figurent des événements politiques, des catastrophes naturelles, des morts de célébrités, des avertissements et des découvertes de toutes sortes.

Cette dernière catégorie couvre une foule d’idées diverses, mais un sujet domine tous les autres : l’Atlantide. Une grande partie de l’écriture que vous trouverez sur Edgar Cayce concerne le célèbre continent perdu. Si vous croyez en sa capacité à prédire l’avenir, vous aurez peut-être tendance à penser que l’Atlantide existe réellement, beaucoup le croient avec ou sans les prédictions d’Edgar Cayce de toute manière.

La recherche académique concernant Atlantide ignore en grande partie l’opus de prophétie de Cayce, comme elle ignore de toute façon des tonnes de découvertes et artefacts archéologiques, car « cela ne cadre pas » avec l’histoire officielle. Cependant, l’histoire doit normalement se construire en fonction des découvertes et non en fonction des opinions des académiciens, mais ceci est une autre histoire…

De nombreux aventuriers amateurs utilisent le travail de Cayce comme pierre angulaire pour mener leurs enquêtes. Même si tout un tas de nouveaux sites archéologiques et artefacts pourraient laisser penser qu’Atlantide ou d’autres civilisations aient existé, pour l’instant il n’y a rien de sûr et définitif.

Ce qui est sûr, c’est que plus le temps passe, plus nous retrouvons de sites archéologiques et artefacts qui montrent clairement qu’une ou plusieurs civilisations « avancées » vivaient à une époque très reculée. Je pense notamment à Göbekli Tepe en Turquie dont les plus vieilles constructions (cité) datent d’au moins -12000 ans av. J.-C…

Par « avancée » ici, il faut comprendre des civilisations ayant des connaissances pointues en astronomie, mathématiques, architecture, travail de la pierre, géométrie et ne sont pas de « simples nomades chasseurs-cueilleurs » comme la majorité des gens ont tendance à le croire.

En effet, plus les civilisations sont vieilles, plus nous avons tendance à croire qu’elles étaient primitives et que l’évolution et le progrès c’est fait de manière linéaire jusqu’à nous, les « plus évolués technologiquement »…

Alors qu’en fait, tout commence à suggérer (via les artefacts et vestiges) que ce n’était pas forcément le cas et qu’à l’époque il y avait sur la planète différentes civilisations, certaines plus évoluées que d’autres, un peu comme à notre époque. Certaines civilisations vont dans l’espace quand d’autres vivent de la chasse et de la cueillette comme certains tribus d’Amazonie par exemple.

Maintenant, qui étaient-elles, quand étaient-elles ici et pourquoi ont-elles disparu ? Cela reste encore un mystère que bon nombre d’aventuriers, archéologues et scientifiques de tout bord tentent de découvrir.

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez lire nos articles sur les preuves archéologiques d’une civilisation disparue ainsi que sur l’origine de notre civilisation.

Les lectures de Cayce, comme on les appelle couramment, sont souvent centrées sur les diverses pierres et cristaux et proposent le plus souvent des recommandations indiquant quels cristaux doivent être utilisés dans quel but, que ce soit pour guérir ou comme moyen de méditation, ou pour se protéger des pollutions psychiques.

Visitez la collection Pierres de Soin de notre boutique et apprenez en plus sur leurs vertus

Cayce a préconisé, à travers de ses lectures, l’utilisation de diverses pierres précieuses comme l’opale, le rubis et le lapis, ainsi que de plusieurs minéraux et métaux de base. Les lapis en particulier ont fait l’objet de beaucoup d’attention de la part de ceux qui étudient Cayce. Le lapis, ou plus précisément le lapis-lazuli est une pierre bleue brillante avec des rubans blancs et parfois des taches de pyrite mélangées, c’est très beau. (voir la photo ci-dessous).

Le lapis-lazuli a également été très important à travers l’histoire notamment pour les teintures, sculptures et bijoux des pharaons égyptiens. En fait, le masque de sépulture du roi Toutankhamon porte des appliques de sourcils en lapis-lazuli.

Il y a cependant un problème avec tout cela, car il n’est pas évident que Cayce se référait au Lapis lazuli car dans la dictée originale il faisait référence au lapis linguis, ou lapis ligurius. En fait, par cause de translittérations dans la dictée originale, les gens ont sûrement associé cela au lapis-lazuli.

Il se trouve cependant qu’il ya un nouvel acteur entrant en ligne de compte : le Larimar.

Le larimar a été découvert en 1919 en République dominicaine par le père Miguel Domingo Fuertes Loren, de la paroisse de Barahona, mais à la suite de la bureaucratie gouvernementale de l’époque qui empêchait le père Loren de l’extraire, la pierre retomba dans l’obscurité… Jusqu’à ce qu’elle soit redécouvert en 1974 par un certain Miguel Méndez. Réalisant qu’il avait trouvé quelque chose d’unique, Méndez nomma la pierre selon le nom de sa fille, Larissa, associée au mot espagnol pour mer (mar), car les habitants de l’île prétendaient que les pierres étaient des cadeaux de l’océan.

Le Larimar est une forme de pectolite et rivalise de beauté avec le lapis-lazuli, possédant souvent une incroyable couleur bleu ciel. La couleur du Larimar provient des conditions volcaniques propres à la République dominicaine et ne peut qu’être trouvée que là-bas. Et c’est ce qui le relie à Edgar Cayce.

Au-delà de ses prescriptions de pierres et cristaux, Cayce avait également prédit ce qu’on appelle communément la pierre bleue. Les écrits sur cette pierre sont vagues et rares, mais on en vient à penser qu’il avait prédit la découverte d’une pierre précieuse d’une incroyable beauté dotée de puissantes propriétés curatives à découvrir dans la mer des Caraïbes.

On prétend que ce joyau n’est pas seulement originaire d’Atlantide, mais pourrait aussi avoir un lien avec le soi-disant cristal que Cayce a prétendu comme étant l’élément destructeur de l’Atlantide.

On pensait depuis longtemps que la pierre en question était le lapis-lazuli, bien qu’apparemment, on ne le trouve qu’au Moyen-Orient, ce qui ne collait pas avec la prédiction de Cayce. Par contre le Larimar correspondrait bien mieux car on ne le trouve qu’aux Caraïbes.

Bien que la pierre bleue et ses prédictions apparentes aient atteint le statut de légende au sein de la communauté des partisans de l’Atlantide et d’Edgar Cayce, il n’en reste pas moins qu’on ne sait pas si Cayce parlait du larimar ou non…  Il n’y a aucune mention de la pierre bleue dans les lectures enregistrées par Cayce. Bien qu’il parle explicitement du lapis en tant que remède à divers maux. Il parle également de ce qu’il appelle la pierre de Tuaoi (aucune idée de la façon de la prononcer), qu’il décrit comme un grand cristal opalescent à six faces.

Selon les lectures 2072-007 (6) et 2072-010 (4,13), la pierre de Tuaoi aurait pour fonction de générer et/ou de gouverner le pouvoir au sein de la culture Atlante, ce qui peut laisser croire aux gens qu’il s’agit d’une référence à la pierre bleue et/ou au Firestone (La fameux Cristal responsable de la chute d’Atlantide).

Il est facile de supposer que ces quatre concepts apparemment distincts issus de ses lectures pourraient en réalité se référer à la même pierre. Il est également facile de comprendre comment la vaste nature de son travail et la formulation ambiguë de la plupart des prédictions peuvent amener différentes personnes à des conclusions différentes.

Néanmoins, nous y sommes. Dans certains milieux, le larimar, dans toute sa rare beauté, est considéré comme un véritable morceau d’Atlantide. Dans d’autres cercles, il est considéré comme l’un des cristaux / pierres de guérison les plus puissants de la planète. Pour ceux qui considèrent sérieusement les mots de Cayce, ces pierres bleu océan sont un artefact inestimable d’une histoire qui a été perdue il y a longtemps.

Pour le reste d’entre nous, c’est juste une jolie pierre bleue.

Bien sûr, il convient de mentionner que le larimar, s’il s’agit bien d’un vestige de l’Atlantide, pourrait ne pas être le seul que nous ayons retrouvé récemment.

Début 2015, des plongeurs italiens ont fait une découverte étonnante. Les médias ont partout déclaré qu’ils avaient trouvé des lingots d’orichalque dans les eaux peu profondes proches des ports de Sicile.

L’orichalque, si vous n’êtes pas familier avec, serait le célèbre « alliage d’Atlantide », car il est mentionné dans le Critias de Platon, notamment dans la description du temple de Poséidon et est décrit comme un métal extrait uniquement sur le continent perdu. En tout cas, c’est ce qui se croyait et se disait à l’époque.

Cependant, nous savons que l’Orichalque est un alliage de zinc et de cuivre, soit du laiton. Certains disent que le vrai Orichalque est un alliage de Cuivre, d’Or et d’argent… En somme c’est un alliage de métaux et non un minerai qui se trouve à l’état brut dans la nature. Il n’en reste pas moins qu’à l’époque d’Atlantide, ils auraient pu utiliser ce type d’alliage comme le faisaient les Romains par exemple.

Alors avons-nous découvert l’Orichalque des atlantes ? Affaire à suivre…

Pour terminer en beauté, nous vous invitons à découvrir ce magnifique Collier « Coeur de l’Atlantide » en Larimar :

6 commentaires

  • Woua !!!! Superb magnifique se bleu et unique je voudrais l avoire car cet pierre doit être puissante je la veux 👍👍💕💕💕💕💕👏👏👏😍😍

    • Merci Louise pour votre message, nous avons plusieurs articles en Larimar sur la boutique. Petit scoop, une nouvelle bague arrive bientôt 🙂

  • Larimar, très puissante et à l’origine de la chute de l’Atlantide ? Pas étonnant dans ce cas qu’elle soit tombée dans l’oubli après sa découverte par un saint homme. Le monde pouvait ne pas être prêt à l’accueillir. Peut-être pas à mettre entre toutes les mains et à manipuler avec précaution alors ..;

    • Bonjour Flore, oui bien sûre, toutes les matières possèdent leur propre vibration et peuvent donc interagir avec l’énergie du corps humain. Une petite recherche vous donnera les vertus les plus communes de la perle de culture c’est à dire la nacre, mais évidemment chaque perle est différente, ce ne sont que des généralités :

      Les vertus de la perle de culture :
      C’est la pierre de la sincérité.
      Elle soulagerait les problèmes d’infection des yeux (vision, cataracte,…)
      Elle régulerait les palpitations du cœur et l’hypertension.
      On l’utilise pour les problèmes de digestion.
      La perle de culture augmenterait la fertilité.
      Elle serait utile pour les traitements de la bipolarité.
      Elle améliorerait le fonctionnement rénal.
      La perle de culture aiderait dans les problèmes d’arthrite, de rhumatisme et du système lymphatique.
      Elle soulagerait des problèmes cutanés

Suivez-nous sur Facebook!

Suivez-nous !

Ne soyez pas timide... Rejoignez la plus grande communauté dédiée à la spiritualité et au développement personnel.