Géométrie sacrée, le langage de l’Univers

Langage mathématique ? Preuve d’une conscience universelle ? Assurément, la géométrie sacrée a de quoi piquer la curiosité.

Présente dans tous les recoins de l’Univers, de l’atome à l’étoile, de l’être humain à l’architecture, cette science mystique éveille, guérit et inspire depuis toujours.

Exploration d’une discipline singulière aux puissants symboles…

Qu’est-ce que la géométrie sacrée ?

 

Vous êtes-vous déjà demandé si l’Univers avait un sens, une structure ou une cohérence ?

Pensez-vous que la vie consiste en un enchaînement de hasards et d’imprévus ? Ou bien, que chaque création découle d’un plan élaboré par une conscience cosmique, un “dieu” ou toute autre force supérieure ?

Pardonnez-nous ces questions légèrement abstraites, à peine votre article entamé ! Mais il se trouve que ces interrogations sont au cœur du sujet qui nous intéresse aujourd’hui, la géométrie sacrée.

Discipline ancestrale à la croisée des mathématiques et de la spiritualité, cette science fascinante se retrouve dans tous les aspects de l’existence. On la rencontre dans la nature, dans l’architecture et jusque dans notre propre corps.

Vous souhaitez en savoir plus ? Nul besoin d’équerre ou de compas, vous n’avez qu’à suivre le guide !

Le nombre d’or, base de la géométrie sacrée

 

On vous imagine déjà, l’air songeur, à la lecture de ces premières lignes. Mais qu’est-ce qui rend la géométrie sacrée… sacrée ?

De nombreuses choses, comme vous allez le voir !

Cependant, sachez d’abord qu’aux fondements de cette science passionnante, il est une formule a priori toute simple :

A+B/A = A/B, avec un résultat égal à 1,618034

Les fans d’arithmétiques l’auront peut-être reconnu : il s’agit du nombre d’or.

Défini par le mathématicien grec Euclide au IIIe siècle avant J-C, il fut désigné comme le ratio de l’harmonie universelle. Dans cette perspective, il est à la fois fondateur et expression de l’équilibre de tout ce qui existe.

Aussi, le nombre d’or se retrouve d’abord dans la nature, à toutes les échelles. On le croise partout, de la structure des végétaux aux agencements des planètes, en passant par le corps humain !

Le ratio est également récurrent dans l’architecture ancienne et spirituelle. La grande pyramide de Khéops, la cathédrale de Rouen ou encore le Parthénon d’Athènes, par exemple, le contiennent tous.

Ce rapport mathématique est, enfin et surtout, le dénominateur commun de la géométrie sacrée. Il se retrouve ainsi dans tous ses symboles, tels que la fleur de vie ou la merkaba, par un ensemble de procédés mathématiques spécifiques.

Rassurez-vous, nous n’allons pas vous détailler les étapes arithmétiques pour parvenir au nombre d’or à partir de ces figures. Cependant, si cela vous intéresse, ces informations sont aisément accessibles partout sur internet !

Un “langage” omniprésent

 

géométrie sacrée signification

De même que sa formule de base, le nombre d’or, on croise la géométrie sacrée partout où le regard se pose.

C’est d’ailleurs ce qui fait tout son mystère : elle est omniprésente dans la nature, et à toutes les échelles.

Ainsi, par exemple, la fleur de vie, l’un de ses symboles, est aussi un schéma du processus de division cellulaire, à l’origine de tout organisme.

On tombe par ailleurs sur la fameuse spirale d’or, directement issue du nombre d’or, dans le nautile ou la disposition des pommes de pin.

Du fait de cette omniprésence, la géométrie sacrée est donc apparue à ceux qui l’ont étudiée comme un langage universel.

En somme, la manifestation d’une harmonie supérieure…

Mais ce n’est pas tout !

Un outil d’architecture

 

Comme nous le précisions plus tôt, la géométrie sacrée, fondée sur le nombre d’or, se retrouve aussi dans l’architecture ancienne.

Les rapports, proportions et formes qu’elle contient, présents dans la nature, furent reproduits pour la conception et la construction de nombreux édifices.

On la croise ainsi dans des cultures très diverses, de l’Europe médiévale catholique avec ses cathédrales, au Proche-Orient musulman et ses mosquées, en passant par l’Asie bouddhiste et ses temples bâtis sur les mandalas, figures géométriques sacrées par excellence.

La géométrie sacrée, basée sur la formule du nombre d’or, est en fait l’expression de l’harmonie et de la beauté à leur plus haut degré.

Légitimement, les bâtisseurs se sont donc appuyés sur ses ratios et formes parfaites pour ériger les édifices importants, notamment ceux dédiés au sacré.

 

Une synthèse de l’Univers et de ses plus hautes fréquences

 

Mathématiciens ou mystiques, tous ceux qui ont théorisé la géométrie sacrée furent captivés par sa récurrence.

En fait, pour ces deux profils d’”explorateurs de l’Univers”, un parallèle intéressant peut être établi…

Là où les premiers virent dans la géométrie sacrée l’expression de la plus haute harmonie naturelle, les seconds y perçurent la main parfaite de Dieu. Dans les deux cas, elle relevait bien d’une force supérieure à l’être humain.

Qu’elle découle d’une volonté supérieure ou soit simplement l’expression mathématique de l’équilibre universel, la géométrie sacrée est en tout cas un savoir précieux.

Son répertoire de symboles rassemble en effet les formes géométriques les plus puissantes d’un point de vue vibratoire. Leurs ondes de forme sont des expressions énergétiques de l’équilibre parfait, et possèdent donc de nombreux bienfaits.

Certaines formes, en particulier, sont reproduites et employées à des fins thérapeutiques, mais aussi pour favoriser :

  • La protection, 
  • L’abondance, 
  • La croissance spirituelle et personnelle,
  • La méditation.

Poursuivez donc votre lecture pour une présentation des principales figures de la géométrie sacrée et leur signification !

Les symboles de la géométrie sacrée et leurs bienfaits

 

Outre leur symbolique spirituelle et historique, la force des figures de la géométrie sacrée réside dans leur énergie, intemporelle et éternelle.

Résonant avec l’harmonie universelle, leurs ondes de forme rappellent tout ce qui se trouve à proximité à un état d’homéostasie et de vitalité.

De surcroît, leur agencement particulier possède des propriétés plus spécifiques.

Voici donc un petit tour d’horizon des principaux symboles de la géométrie sacrée.

Bien-sûr, il s’agit d’une liste non exhaustive. La géométrie sacrée s’étend en effet à de nombreuses cultures et se compose de symboles aussi nombreux que variés, des triskels celtiques aux mandalas bouddhistes.

La pyramide

géométrie sacrée vertus
Les pyramides de Gizeh au Caire (Égypte)

Si elle ne figure pas parmi les symboles de géométrie sacrée les plus évidents, il nous paraît néanmoins important de mentionner brièvement la pyramide en tant que forme puissante à part entière.

Contenant le chiffre de la divinité 3 (les trois côtés de chaque triangle qui forme une face), et le chiffre 4 (les 4 faces), représentant l’Humanité, elle est un symbole du lien entre le Ciel et la Terre. Certaines théories avancent que la pyramide de Gizeh, mondialement célèbre, fut érigée pour faciliter la communication des êtres humains avec le monde des dieux.

Le sommet de la pyramide représente la réalisation de l’éveil spirituel, et le reste de la structure, le “corps” de la pyramide, figure le chemin pour y parvenir. Au temps des Anciens, les pyramides étaient ainsi supposément utilisées pour les initiations mystiques, et même pour se déplacer dans d’autres dimensions de l’existence…

Aujourd’hui encore, la pyramide n’a rien perdu de sa puissance ! Si peu d’entre nous ont un jardin assez grand pour accueillir notre propre pyramide de Gizeh, nous l’intégrons désormais dans nos vies en plus petit format. Ainsi, une pyramide taillée dans un cristal bien choisi aura également de formidables vertus.

Amplifiant l’énergie du minéral dans lequel elle est façonnée, et donc les pouvoirs spécifiques de la pierre, la pyramide contribue aussi à dissiper les mauvaises énergies, à amplifier le taux vibratoire d’un lieu ou d’une personne, et à restaurer l’harmonie. Elle est, en ce sens, une alliée idéale pour cultiver le bien-être à tous les plans, physique, mental, émotionnel et énergétique.

Les thérapeutes et guérisseurs.ses aiment également garder une pyramide en pierre de lithothérapie à proximité pour les soutenir dans l’administration de soins énergétiques, psychologiques ou physiques.

La fleur de vie

 

géométrie sacrée signification

Présente aux quatre coins du globe, de la Chine à l’Egypte en passant par l’Inde et l’Italie, la fleur de vie représente l’énergie vitale et fondamentale.

Elle figure notamment la naissance, la croissance, mais aussi l’interconnexion entre tous les êtres.

Ses ondes de forme ramènent les cellules à leur état naturel d’harmonie, ce qui en fait un puissant outil pour la guérison physique et mentale.

Parcourez notre article détaillé sur ce puissant symbole pour en savoir davantage.

La merkaba

 

géométrie sacrée signification

La merkaba est une figure issue de la tradition sacrée judaïque. Cette dernière décrit le symbole mystique comme un “char”, capable de transporter le/la pratiquant.e vers le royaume de Dieu ou plans supérieurs.

Composée de deux pyramides imbriquées l’une dans l’autre, elle représenterait le corps, l’esprit et l’âme comme un tout.

Ses énergies activent les corps subtils et harmonisent les principes masculin/actif et féminin/passif. Elle est également un bon support de l’énergie créative.

Davantage sur ce symbole de la géométrie sacrée et sa signification ici !

Le Sri Yantra

géométrie sacrée

C’est l’une des figures, sinon la figure la plus puissante dans la géométrie sacrée orientale.

Dans la tradition védique, dont il découle, il est dépeint comme la “Mère des yantras”, c’est-à-dire des symboles de méditation et de croissance spirituelle.

L’onde de forme du puissant Sri Yantra canaliserait l’énergie de la Mère divine, ou énergie universelle, source de toute chose.

On le sollicite pour cultiver la paix intérieure et favoriser l’abondance.

Retrouvez cette figure en détail dans cet article !

Le cube de Métatron

 

géométrie sacrée signification

Cette structure unique et complexe enchante autant l’âme que les yeux…

Composée des mystérieux solides de Platon, également formes de base de la géométrie sacrée, le cube de Métatron serait le sceau de l’archange éponyme.

Métatron, archange des archanges, prodigue protection et guidance aux êtres humains ici-bas. Son symbole, synthèse géométrique de l’Univers, prémunit ainsi contre les dangers et garantit la vitalité à tous les plans.

Intrigué.e ? On vous en dit bien plus ici.

Cet article sur la géométrie sacrée vous a plu ? Faites-en profiter votre entourage en le diffusant autour de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *