Comment utiliser un bol tibétain ?

comment utiliser un bol tibétain

Vous venez d’acquérir un bol chantant, et vous vous demandez à présent comment vous en servir ? Excellente question !

“Faire chanter” un bol tibétain, selon l’expression courante, n’est pas toujours évident, à plus forte raison quand on est novice dans le domaine. Cela étant, avec un peu d’entraînement, l’exercice peut devenir agréable, ludique et gratifiant.

Il y a essentiellement deux manières d’utiliser un bol tibétain. La première est de frapper doucement l’un des rebords avec un maillet. La seconde est de frotter tout le pourtour du bol avec le maillet pour générer un son plus doux.

Mais poursuivez donc votre lecture, nous vous expliquons plus en détails comment utiliser un bol tibétain.

Comment faire chanter un bol tibétain ?

Première méthode : frapper doucement

Frapper le bol avec son maillet est la méthode la plus courante et la plus simple pour faire chanter ce bel objet très utilisé dans la tradition bouddhiste.

C’est une excellente manière de débuter et d’initier les novices de tous âges.

Pour faire chanter votre bol tibétain avec cette méthode :

  1. Tenez le bol dans la paume de votre main non dominante (celle que vous n’utilisez pas d’habitude pour écrire), et le maillet dans votre main dominante,
  2. Serrez le maillet fermement, et frappez doucement le bord du bol à mi-hauteur avec le maillet.
  3. Ce geste produit un son doux et persistant, composé de plusieurs notes dont une note dominante.
  4. Nous vous suggérons de ne frapper le bol qu’une fois et de laisser le son et la vibration se dissiper avant de le frapper à nouveau. Vous profiterez ainsi pleinement du plaisir auditif et de la dimension méditative du bol chantant…

Seconde méthode : frotter

Cette technique peut être légèrement plus complexe, mais vite maîtrisée avec un peu de pratique. S’il s’agit de votre première utilisation, sachez qu’elle pourrait vous prendre un peu de temps avant de générer un son plein. Comme dans tout apprentissage, la patience est la clé !

  1. Commencez assis.e dans une position confortable comme pour une méditation, la colonne vertébrale détendue. Respirez profondément, sans forcer, en inspirant par le nez et en expirant par la bouche pour une expérience plus relaxante et méditative.
  2. Tenez le bol dans la paume de votre main non dominante et le maillet dans votre main dominante.
  3. Cette fois-ci, tenez le maillet comme un stylo, au centre à l’aide de votre index et de votre pouce.
  4. Frappez doucement le bol à mi-hauteur du bord extérieur pour “réveiller” le bol. Puis, avant que la vibration ne se dissipe, positionnez immédiatement le maillet à la verticale contre le bord du bol. Caressez ensuite la paroi de façon circulaire, en suivant le pourtour du bol et dans le sens des aiguilles d’une montre. Il est important ici de commencer le mouvement circulaire dès le premier contact initiant le chant. Si vous placez le maillet contre le rebord sans le faire bouger, le premier son initié par la frappe sera atténué et vous aurez du mal à le soutenir.
  5. Faites au moins cinq fois le tour du bol avec le maillet, jusqu’à ce que vous entendiez un son plus profond émaner de l’objet. En poursuivant le mouvement, ce dernier s’intensifiera, devenant plus rond et clair. Il est nécessaire d’appliquer une légère pression constante durant cette étape, car le chant repose sur la friction entre le maillet et le bol.

Vous pouvez aussi choisir d’entamer le mouvement circulaire directement, sans frappe initiale. Cependant il est plus aisé de générer un chant en percutant doucement le bol en premier lieu, surtout si l’on est débutant.

Voici une petite vidéo pour illustrer cette technique :

Méthodes avancées

Avec de l’eau

Pour un son unique, rappelant un peu le chant des dauphins, vous pouvez ajouter de l’eau au fond du bol.

  1. Versez le tiers d’un verre d’eau dans votre bol tibétain, en vous assurant que les bords extérieurs restent bien secs.
  2. Faites chanter le bol en employant l’une des méthodes décrites ci-dessus.
  3. Éloignez le maillet du bord, et laissez le bol chanter.
  4. Penchez légèrement le bol d’un côté et de l’autre, jusqu’à ce que l’eau tourne en suivant la forme du bol. Le chant variera légèrement grâce au mouvement de l’eau.
  5. Assurez-vous de bien sécher le bol après utilisation, pour éviter tout dommage.

Nous vous invitons à essayer cette méthode en variant la quantité d’eau, pour profiter des différents effets sonores. En général, une quantité très réduite d’eau produit le son le plus pur.

Frotter avec un maillet rembourré

Certains maillets ou bâtons de bol chantant présentent une partie rembourrée en tissu ou en cuir. Si c’est le cas de votre maillet, le son produit par le bol sera alors différent d’un son généré par un maillet classique.

Si vous utilisez un maillet rembourré, tentez la méthode 2 décrite ci-dessus, mais en orientant la partie rembourrée vers le bas et en exerçant une pression plus légère. Cette technique produira un son plus profond, calmant et relaxant.

comment utiliser bol tibétain

Comment nettoyer un bol tibétain ?

Pour assurer une belle et longue vie à votre bol chantant, et profiter longtemps de sa belle tonalité, un nettoyage régulier est essentiel. Nous vous expliquons tout de suite comment nettoyer un bol tibétain.

Utiliser un chiffon sec

La première méthode pour entretenir votre bol tibétain est de l’essuyer avec un chiffon doux et sec. Cette habitude le débarrassera des poussières qui pourraient altérer sa tonalité. Procédez en essuyant les bords intérieur et extérieur du bol.

Par ailleurs, pour effacer les empreintes de doigts persistantes, utilisez une serviette en papier humidifiée. N’oubliez pas de sécher le bol après cette opération pour éviter les traces d’eau.

Nettoyer son bol tibétain à l’eau chaude

Vous pouvez également nettoyer votre bol tibétain à l’eau.

Cette méthode ne comporte aucun risque pour l’objet tant que vous séchez bien toute trace d’humidité dans la foulée.

Pour ce faire, remplissez le bol chantant d’eau chaude avec un peu de savon et laissez le tout mariner toute une nuit pour enlever la saleté incrustée. Puis, rincez le bol avec de l’eau claire le lendemain. Enfin, séchez le bol avec un chiffon sec et absorbant.

N’employez cette méthode qu’occasionnellement, pour retirer les taches persistantes.

Quelques conseils pour l’entretien d’un bol tibétain

En plus de ces techniques de nettoyage, quelques habitudes sont à observer pour maintenir votre bol tibétain propre et préserver sa tonalité et ses vertus.

D’abord, assurez-vous qu’en dehors des séances de nettoyage, votre bol soit complètement sec pour éviter les taches d’humidité.

Par ailleurs, n’utilisez pas de produits chimiques corrosifs pour le nettoyage, et préférez du savon doux. Privilégiez également la douceur quand vous frottez votre bol, pour éviter de le rayer.

Pensez de plus à épousseter régulièrement le bol pour un son optimal, et gardez-le toujours à l’endroit. Le laisser positionné à l’envers pourrait à la longue affecter sa structure et donc sa sonorité.

Ne laissez pas votre bol tibétain au soleil pendant des périodes prolongées. Les rayons UV pourraient l’endommager.

Enfin, manipulez tout simplement votre bol tibétain avec précaution. Si une chute est rarement fatale, le faire tomber à répétition pourrait finir par affecter sa forme et sa tonalité. Trop de chutes pourraient aussi entraîner des failles, aussi inesthétiques que néfastes pour le son du bol.

Prenez grand soin de votre bol chantant, et il vous le rendra au centuple !

Cet article sur l’utilisation et le nettoyage du bol tibétain vous a plu ? Alors, partagez-le et faites-en aussi profiter vos proches !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *