Comment choisir un bol tibétain ?

comment choisir bol tibétain

Vous souhaitez inviter la douce vibration des bols tibétains dans votre quotidien, mais ne savez que choisir ? On vous comprend ! Dans le vaste univers des bols chantants, trouver le bol idéal n’est effectivement pas une mince affaire.

En fait, les critères pour sélectionner un bol tibétain sont nombreux. Ils vont d’une considération purement esthétique, à la méthode de fabrication, en passant par la tonalité et l’utilisation spécifique.

Vous pouvez d’ores et déjà vous relaxer : on vous explique ici comment choisir un bol tibétain !

Qu’est-ce qu’un bol chantant ?

Si vous prévoyez d’acquérir un bol tibétain, vous en connaissez au moins l’aspect et l’usage de base. Voici tout de même quelques mots de présentation, histoire de se mettre dans le bain (vibratoire) !

Les bols tibétains sont d’anciens objets en forme de coupe qui produisent un son et une vibration spécifiques quand on les frappe avec un maillet. Aussi appelés bols chantants de l’Himalaya, ils sont étroitement liés aux traditions bouddhistes, où ils sont notamment employés pour la méditation et la guérison.

Généralement composés d’un alliage de métaux dont le cuivre, l’argent ou l’or, on en trouve aussi en cristal dès la fin du XXe siècle.

Les bols tibétains varient grandement en taille, en forme, en qualité, et bien-sûr en tonalité. Tous ces facteurs, en plus des méthodes particulières de fabrication, font l’unicité d’un bol chantant, et déterminent donc son utilisation spécifique.

Les différents types de bols tibétains

Il existe de nombreuses sortes de bols tibétains. Certains experts dénombrent en vérité pas moins de 50 types de bols différents !

On peut cependant distinguer dans cette grande famille 8 styles de base :

  • thadobati se caractérise par des parois hautes et droite, un fond plat et des bords souvent non décorés. Il est l’un des bols les plus populaires,
  • jambati présente des parois incurvées, un fond plat et des bords retroussés vers l’intérieur. Il figure parmi les bols tibétains les plus imposants, et est donc surtout employé pour la méditation,
  • naga prend la forme d’un calice ou d’une coupe, avec une plateforme à sa base. Rares, ils sont plutôt utilisés pour les cérémonies sacrées,
  • mani est généralement court et épais, avec un fond plat et des bords incurvés vers l’intérieur. De même que les bols naga, on les emploie plus volontiers pour les rituels et cérémonies,
  • ultabati est imposant et lourd, comme le bol jambati, et s’utilise donc idéalement en méditation,
  • manipuri est généralement plus petit, avec des bords évasés. Assez peu cher, il est idéal pour soutenir la guérison du corps,
  • lingam est assez peu profond, et présente un fond plat avec une saillie au centre faisant penser à un nombril. Ils sont peu employés par le grand public car chers et relativement difficiles d’utilisation,
  • remuna est un bol trapu avec des bords fins et lisses, particulièrement reconnu pour ses ornements peints ou gravés. Facile d’utilisation et utile pour une application thérapeutique.

Quels critères pour choisir un bol tibétain ?

Maintenant que vous avez une idée générale des différents types de bols tibétains, voici les principaux critères à prendre en compte pour faire votre sélection finale.

comment choisir bol tibétain

Les critères techniques et physiques

L’esthétique

L’un des premiers critères à considérer pour bien choisir votre bol tibétain est la dimension esthétique.

Visuellement, quel style de bol chantant vous plaît le plus ? Préférez-vous l’élégance sobre d’un bol aux rebords lisses, qui met en évidence la beauté naturelle du métal ? Ou bien avez-vous un faible pour les ornements issus des spiritualités orientales telles que le bouddhisme ?

Sachez alors que les décorations d’un bol peuvent être gravées ou peintes, sur les bords extérieurs ou intérieurs de l’objet.

De plus, les motifs ornant la paroi d’un bol varient grandement. Ils peuvent prendre la forme d’un mantra comme Om Mane Padme Hum, mantra bouddhiste de la compassion, comme pour ce bol que nous vous proposons en boutique. Ou bien adopter les traits d’un symbole sacré comme le sri yantra, célèbre diagramme de méditation, comme ce modèle.

La tonalité

Veillez aussi à prendre en compte la tonalité pour bien choisir votre bol tibétain. En fait, c’est probablement l’un des critères de sélection les plus importants.

Dans cette optique, il est important de savoir qu’un bol chantant produit en vérité toute une gamme de notes et de tonalités. Ceci est dû à sa composition et à sa fabrication raffinées. Cependant, une note se distingue davantage du son global, et l’on assigne donc cette tonalité générale au bol.

Pour faire votre choix, basez-vous d’abord sur le son qui résonne le plus en vous. Votre intuition et votre corps sont en effet les meilleurs outils pour déterminer la tonalité idéale.

Par ailleurs, le choix de la note principale de votre bol chantant dépendra de sa future utilisation. Plus bas dans cet article, nous résumons la correspondance entre chaque note et les différents chakras, zones du corps et émotions sur lesquels on souhaite travailler.

Le métal utilisé

Comme nous le mentionnions plus haut, un bol tibétain se compose souvent d’un métal ou d’un alliage de plusieurs métaux. Les plus courants sont le cuivre, l’étain, le zinc, le plomb, mais aussi l’or et l’argent.

Bien-sûr, le ou les matériau(x) de base d’un bol chantant déterminera(ront) son prix et sa tonalité générale. Plus les métaux employés sont raffinés et travaillés, plus onéreux sera le bol, mais aussi plus pures seront sa note et sa vibration.

Pour ce superbe bol chantant vendu chez Karma Yoga Shop, par exemple, la tonalité atteinte est particulièrement pure grâce à l’alliage de l’étain et du cuivre.

Si vous craquez pour l’élégance sobre de l’or, vous pourriez aussi opter pour ce joli bol doré à la tonalité douce.

La méthode de fabrication

On distingue deux méthodes de fabrication d’un bol tibétain.

Soit le bol est fait à la machine, une technique simple et rapide qui produit un objet de bonne qualité, à un prix accessible.

Soit il est fait à la main à l’aide de techniques plus complexes de façonnage. Dans ce cas, le bol produit un son plus pur, mais est aussi plus cher.

Tout dépend de votre budget et surtout de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Ainsi par exemple, si vous voulez employer votre bol dans un cadre professionnel, comme une activité de thérapeute ou de professeur.e de méditation, n’hésitez pas à investir dans un bol fait à la main.

La provenance

Le pays d’origine peut aussi être un autre critère décisif au moment de choisir votre bol tibétain. La plupart des bols proviennent d’Asie, notamment d’Inde, du Tibet, de Mongolie et du Népal. De façon générale, préférez un bol provenant de l’une de ces régions pour garantir l’authenticité et la qualité de l’objet.

Par ailleurs, n’hésitez pas à vous renseigner sur le lieu et les conditions de fabrication. Vous vous assurerez ainsi que votre bol a été réalisé éthiquement, dans le respect de l’environnement et de ses travailleurs.

L’utilisation spécifique, un autre critère pour choisir son bol tibétain

Guérison

Les bols tibétains ou bols chantants peuvent être employés à des fins thérapeutiques, pour rétablir l’équilibre dans le corps et l’esprit.

Leur vibration particulière, pénétrant au coeur des cellules, contribuerait ainsi à guérir certaines affections physiques, à promouvoir la relaxation de tout l’être, mais aussi à traiter les désordres émotionnels et psychiques.

Sachez que les bols moyens à plus petits sont les plus indiqués pour la guérison émotionnelle et intérieure. Les bols un peu plus grands seront généralement plus efficaces pour la guérison physique.

Méditation et relaxation

Invitez la vibration profonde et apaisante des bols tibétains pour augmenter les bienfaits de votre méditation quotidienne.

Quelle que soit leur taille ou leur composition, ils produiront chacun à leur manière une vibration propice aux ondes cérébrales alpha et theta. Ces dernières, émises lors de la méditation, sont synonymes de relaxation, de connexion et d’inspiration pour tout l’être

Ce faisant, ils vous aideront autant à retrouver votre calme intérieur durant une séance de méditation qu’à concentrer votre attention sur une intention particulière.

Nous vous conseillons ce bol tibétain orné du mantra Om Mani Padme Hum, petit et facile à transporter, pour une méditation profonde et thérapeutique où que vous alliez !

Travail avec les chakras

Vous pourriez choisir un bol tibétain particulier pour un travail direct sur les chakras, les centres d’énergie du corps. C’est en fait une voie d’entrée idéale pour une application thérapeutique, de renforcement et d’expansion de l’être sur les différents plans (physique, mental, émotionnel et spirituel).

Voici un résumé de la correspondance vibratoire entre chaque tonalité dominante et les différents chakras, zones du corps et domaine émotionnel/psychique :

  • Do : chakra racine, squelette/colonne vertébrale, survie/confiance,
  • Ré : chakra sacré, système reproducteur/vessie, créativité/inspiration,
  • Mi : chakra du plexus solaire, estomac/foie, pouvoir/force,
  • Fa : chakra du coeur, coeur/système circulatoire, amour,
  • Sol : chakra de la gorge, poumons/gorge, expression de soi,
  • La : chakra du troisième oeil, sinus/partie inférieure du cerveau, intuition,
  • Si : chakra coronal, nerfs/partie supérieure du cerveau, connexion spirituelle.

Vous avez aimé cet article pour savoir comment choisir un bol tibétain ? Alors partagez-le avec vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *