Karma Yoga Shop - Blog

Voici comment faire la différence les pensées et les idées

Les idées et les pensées sont deux choses totalement différentes sauf que la plupart des gens ne s’en rendent pas compte. Reconnaître leur différence et leur source, permet de contribuer fortement à mener la vie dont vous rêvez. Et vous allez voir pourquoi !

Les pensées sont les mécanismes mentaux que vous avez dans votre tête du matin jusqu’au soir. Vous pouvez choisir de faire ceci ou cela, de réfléchir, de pondérer, juger, jauger, cataloguer, calculer, évaluer, etc. Bref c’est votre outil qui vous permet de penser !

Mais alors que sont les idées ?

Les idées sont des pensées qui ne viennent tout simplement pas de vous ! Et si on fait un peu attention, on peut les reconnaître très facilement, car lorsque l’on a une idée que dit-on?

« Ahhhhhh, je viens d’avoir une idée »

L’idée est une information, non pas que vous produisez par un mécanisme de réflexion, mais que vous recevez et qui vous donne une direction à suivre, un chemin à explorer. L’idée arrive soudainement et n’a d’ailleurs souvent aucun rapport avec ce que vous êtes en train de faire sur le moment. Elle s’impose d’elle-même, vous la captez et puis c’est tout !

Et c’est justement là « le problème » : et puis c’est tout.

Or une idée n’est pas venue par hasard, c’est une réponse à vos demandes conscientes. Il y a tout un tas de choses que vous voulez vivre dans la vie. Vous y pensez et vous croyez que les réponses vont venir par des moyens extraordinaires ! Parfois c’est le cas, mais bien souvent, la réponse vient de l’intérieur sous une forme des plus banales :

Une simple idée… que l’on peut facilement confondre avec une pensée parmi tant d’autres !

Vous avez une idée, vous la captez puis vous ne faites rien ! Laissez-moi vous donner un exemple d’idée qui peut rapporter beaucoup de plaisir et d’argent quand on en fait quelque chose !

Il y a plus de 10 ans, un ami était venu chez moi m’aider à repeindre l’appartement que j’allais quitter. Pendant que l’on peignait les murs, il me dit : « Oh tu ne sais pas quoi !?? Je viens d’avoir une idée génialissime ! » Je lui demande ce que c’est et il me dit :

« Tu sais j’en ai vraiment raz le bol d’écouter des musiques dans des bars et discothèques sans jamais savoir quel est l’auteur.

Du coup je viens d’avoir l’idée de créer une application mobile, qui lorsqu’une musique est jouée, grâce au micro du téléphone, tu captes la mélodie et ensuite le logiciel te donne le titre de la chanson et l’auteur ! »

Suite à son partage, je lui dis : mais c’est énorme ça vas-y !!! À cela il a répondu du tac o tac : « Oui… mais je ne sais pas programmer, j’n’y connais rien en marketing, bref je ne sais pas comment faire ».

Il a capté une idée, puis n’en a rien fait !

(Au passage, d’autres ont reçu la même idée, la même année et ont créé l’application Shazam mondialement connue avec plus de 100 millions de téléchargements).

Et les idées vous en recevez partout, et tout le temps, pour tout un tas de choses des plus « banales » aux plus fantastiques, mais voilà ce qui se passe….

Le mental fait tout capoter en l’espace
d’une fraction de seconde

L’idée ne venant pas de vous, vous le recevez. Au moment de la réception, vous la trouvez géniale. Puis vient le traitement des données grâce à votre mental. Ce mental se met immédiatement en marche pour juger, cataloguer, analyser, contrôler et questionner toute idée que vous recevez !

Ensuite un jugement est émis :

  • Je ne sais pas comment faire,
  • Qu’est-ce que cela va m’apporter,
  • Je n’en vois pas l’intérêt,
  • J’ai d’autres chats à fouetter,
  • Je n’en suis pas capable,
  • Je n’ai pas les connaissances pour…
  • etc.

Du coup, vous demandez à la vie des réponses pour vivre la vie comme vous l’entendez, mais quand vous recevez une réponse, vous annulez/bloquez le message ! Toute l’astuce se trouve dans le procédé suivant :

Relaxez-vous : vous ne saurez JAMAIS à l’avance toutes les étapes pour mener à bien votre idée.

Le plan se déroulera petit à petit à mesure que vous avancez sur le chemin. Pour faire Paris – Lyon de nuit, vous ne voyez que de 100m en 100m grâce aux phares de la voiture et pourtant… en découvrant la route petit à petit vous arrivez à destination non ? Là c’est EXACTEMENT PAREIL.

Sauf que le mental a tendance à avoir peur de ce qu’il ne connaît pas et au lieu de tenter l’aventure, il vous dira « non, c’est inutile, cette idée ne vaut rien, etc. Mais entre nous, qui préférez-vous écouter ?

Votre mental ou l’intelligence infinie qui vous a envoyé cette idée suite à votre demande ?

Ajouter un commentaire

Suivez-nous sur Facebook!

Suivez-nous !

Ne soyez pas timide... Rejoignez la plus grande communauté dédiée à la spiritualité et au développement personnel.