Karma Yoga Shop - Blog

L’énergie surhumaine cultivée par les méditants : la science le prouve

De nombreuses études ont prouvé que l’énergie émise par les personnes ayant atteint un niveau avancé dans la pratique de la méditation dépassait des centaines ou des milliers de fois les niveaux humains normaux. Intrigué ?

Voici un aperçu de ces études.

Vous pouvez aussi visiter notre article sur les bénéfices de la méditation, vous serez surpris par ces 76 bienfaits scientifiquement reconnus.

1. Les ondes Gamma crèvent le plafond

Les moins tibétains arrivent à produire des ondes gammas bien supérieures à la normale

En 2004 une étude neuroscientifique effectuée par Richard Davidson sur l’énergie émise par les moines tibétains durant leur méditation a été publiée par l’Université de Stanford.

Dans cette étude, Davidson a testé les moines les plus avancés du Dalaï-Lama, chacun ayant entre 15 à 40 ans de pratique en méditation. Il a mesuré les ondes gamma émises par leur cerveau avec un électroencéphalographe (EEG) et un balayage du cerveau. Un groupe témoin de 10 étudiants sans expérience préalable en méditation a également été testé après une semaine d’entraînement.

Les ondes gamma sont décrites comme «certaines des ondes cérébrales électriques les plus importantes des ondes cérébrales». Pour obtenir des ondes Gamma, il faut que des milliers de cellules nerveuses agissent à l’unisson à des vitesses extrêmement élevées.

Davidson a découvert que certains moines produisaient une activité d’onde gamma plus puissante et d’amplitude supérieure à tout autre cas documenté de l’histoire. Le mouvement des vagues était également beaucoup mieux organisé que les volontaires de tests non méditants.

Il a également été démontré que la méditation pouvait entraîner la redistribution de la matière grise dans le cerveau et empêcher sa perte. La perte de matière grise a un impact sur de nombreuses fonctions mentales, telles que le contrôle des émotions, des impulsions, des pensées et des mouvements.

En effet, le noyau caudé qui contrôle ces fonctions et plus encore, est situé dans la matière grise.

2. Les maîtres Qigong émettent des ondes infrasons 100 à 1 000 fois au-dessus des niveaux normaux

En 1998, le professeur Lu Yanfang et des dizaines de scientifiques américains ont mené des recherches sur les maîtres du Qigong en Chine. Le Qigong est une pratique ancienne qui implique de cultiver de l’énergie, non seulement en faisant des exercices de méditation mais également en améliorant la nature de l’esprit et du cœur.

Dans ses recherches, elle avait découvert que les maîtres de Qigong étaient capables d’émettre de puissants éclats d’ondes infrasons, 100 à 1000 fois plus puissants que la moyenne des individus.

Après seulement quelques semaines d’entraînement, les débutants dans la pratique avaient cinq fois plus d’énergie infrasons qu’ils avaient produits avant la formation.

Une étude similaire publiée en 1988 au Collège de médecine traditionnelle chinoise à Beijing a révélé que le Qi émit par les maîtres de Qigong pouvait être mesuré en partie par des ondes infrasons 100 fois plus puissantes que celles d’une personne ordinaire. Les deux études sont détaillées par le China Healthways Institute.

3. Les moines émettent de la chaleur là où d’autres pourraient mourir de froid

Les experts en méditation arrivent à modifier leur métabolisme et la température corporelle.

Une expérience menée sur des moines tibétains dans le nord de l’Inde est décrite dans un article de 2002 de la Harvard University Gazette.

Les moines, légèrement vêtus, ont été placés dans une pièce où la température était de 4 degrés Celsius (40 degrés Fahrenheit). Ils sont entrés dans un état de méditation profonde. Des draps trempés dans de l’eau froide étaient posés sur leurs épaules.

Dans ces conditions, une personne ordinaire tremblerait de manière incontrôlable et la chute de la température corporelle pourrait même entraîner la mort, explique l’article.

Cependant, les moines sont restés au chaud et ont séché les draps avec leurs corps. Une fois que les draps furent secs, des draps plus froids et humides ont été rajoutés par-dessus. Chaque moine a séché trois draps pendant plusieurs heures.

Herbert Benson, qui a étudié la technique de méditation pendant 20 ans, a déclaré à la Gazette : «Les bouddhistes ont le sentiment que la réalité dans laquelle nous vivons n’est pas la réalité ultime. Il existe une autre réalité sur laquelle nous pouvons puiser et qui n’est pas affectée par nos émotions, par notre monde quotidien. Les bouddhistes croient que cet état d’esprit peut être atteint en faisant du bien aux autres et en méditant. »

Il a dit que la chaleur émanant de leurs corps n’était qu’un sous-produit de la méditation. De nombreuses expériences de ce type ont été réalisées sur des personnes pratiquant la méditation et il a été constaté que certaines d’entre elles sont capables d’émaner de grandes quantités d’énergie variée pouvant être mesurées. Ils sont également capables de contrôler le métabolisme et d’autres processus corporels.

4. Effets de guérison étonnants

De nombreux pratiquants de Falun Dafa, également connus sous le nom de Falun Gong, auraient été guéris de maladies chroniques et graves. Falun Dafa est une discipline de méditation qui cultive l’esprit aussi bien que le corps.

Ses trois principes de base sont la véracité, la compassion et la tolérance. L’écrivain médical Lara C. Pullen a interrogé des pratiquants de Falun Dafa en 2000 pour un article publié dans CBS Health Watch.

Sen Yang, alors âgé de 39 ans, a été diagnostiqué avec une hépatite chronique.

Il a déclaré à Pullen : Un médecin m’a dit directement : « Il n’y a aucun moyen de vraiment guérir votre maladie. Vous l’aurez pour le reste de votre vie. »

Après avoir pratiqué le Falun Dafa pendant un moment, il a passé un examen physique et les 32 résultats du test ont été normaux, y compris ceux qui visaient sa maladie.

«Au début, ma condition physique a très vite changé. En marchant, j’ai senti que mon corps était si léger que je pouvais presque flotter », a-t-il déclaré.

Les pratiquants de Falun Dafa ont expliqué que la pratique n’est pas destinée à guérir les maladies, mais a pour but d’améliorer l’esprit tout en pratiquant des exercices de méditation, ce qui renforce entre autres l’énergie dans le corps.

Zhi Ping Kolouch, un pratiquant de Falun Dafa âgé de 43 ans, a dit à Pullen :

« Si une personne est misérable dans son cœur, elle tombera malade. »

Quelques minutes de méditation par jour

En conclusion, il est important de se rappeler que même si les méditants avancés obtiennent des résultats étonnants dans ces études, les bénéfices de la méditation sont accessibles à tout le monde. En effet, même une pratique méditative de quelques minutes par jour entraine de nombreux bienfaits.

Il existe de très nombreux types de méditation, lisez notre articles sur les 23 types de méditation pour découvrir celle qui vous plait le plus.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous !

Ne soyez pas timide... Rejoignez la plus grande communauté dédiée à la spiritualité et au développement personnel.